Podium 2002 miss International à Tokio

MANUE a été élue

1° DAUPHINE au CONCOURS de MISS INTERNATIONAL à TOKIO

http://www.globalbeauties.com/

 

 

PALMARES Miss INTERNATIONAL

 Miss International 2002 crowned by Malgorzata Rozniecka

Christina Sawaya from Lebanon has been crowned by Malgorzata Rozniecka as a new Miss International 2002 ! Second place is for Miss France - Emmanuelle Jagodzinski, third for Japanese - Hana Urushima. Semi-finalists are Miss Dominican Republic, Nicaragua, Czech Republic, Thailand, Spain, Poland, Senegal, Turkey and Korea.

MISS INTERNATIONAL 2002: LIBAN, LEBANON, Christina Sawaya
1st RUNNER-UP: FRANCE,
Emmanuelle Jagodsinski
2nd RUNNER-UP: JAPAN,
Hana Urushima
 Top 12 semifinalists:
DOMINICAN REPUBLIC, Jeimi Hernandez
NICARAGUA, Marianela Lacayo
CZECH REPUBLIC, Lenka Taussigova
THAILAND, Piyanuch Khamboon
SPAIN, Laura Espinosa
POLAND, Monika Angermann
SENEGAL, Mame Diarra Mballo
TURKEY, Nihan Akkus
and KOREA, Yoon-Joo Gi
Miss Friendship: HONG KONG, Cathy Wu
BEST NATIONAL COSTUME: Korea, Yoon-Joo Gi

Echos

Le monde est aux pieds d’Emmanuelle
Figurant déjà en bonne place dans notre palmarès 2001, la pétulante Emmanuelle a encore trouvé le moyen de faire l’actualité en 2002.
Non contente d’avoir été l’une des dauphines de la précédente Miss France, l’étudiante héninoise a une nouvelle fois prouvé que son cocktail de grâce, fraîcheur d’esprit et intelligence n’avait pas fini de faire tourner les têtes des jurés.
Pour preuve, l’escapade qui l’aura menée à Tokyo en septembre-octobre où la belle avait la délicate tâche de remplacer Miss France pour le concours de Miss Internationale.
Embarquée avec, dans ses bagages, papa et beaucoup de culot, l’Héninoise fera mouche en terminant, contre toute attente, sur le podium final. Alors que, face à elle, quarante-cinq beautés à couper le souffle, venues des quatre coins de la planète, mourraient d’envie de coiffer la couronne de Miss Internationale ou le diadème d’une des deux dauphines.
Si le vote des jurés nippons sacrera Christina, Miss Liban, il n’en placera pas moins Emmanuelle dans la foulée de cette dernière en lui octroyant le titre de première dauphine.
Un honneur que la jeune fille a aujourd’hui remisé au rang des souvenirs en entrant de plein pied dans la vie active. Et grâce à qui ? A Gérard Dalongeville, grand amateur d’esprits bien faits, qui n’a pas hésité à proposer à la jeune Miss un contrat au sein du service communication de la ville.